imam


imam

imam [ imam ] n. m.
• 1697; iman 1559; mot ar. « guide »
1Hist. Titre donné au successeur de Mahomet et à ceux d'Ali.
2Mod. Chef de prière dans une mosquée. Celui qui dirige une communauté musulmane.

imam nom masculin (mot arabe) Ministre ou dignitaire musulman, en particulier le fonctionnaire qui, dans une mosquée, tient le rôle de chef de la prière du vendredi.

imam ou (Afr. subsah.) iman
n. m.
d1./d Titre (en ar. imâm: "guide") donné à tous les héritiers de Mahomet chez les sunnites, et seulement aux douze fondateurs du chiisme, chez les chiites.
Titre honorifique donné à certains dignitaires religieux.
|| Chef de la communauté chiite.
d2./d Celui qui, dans une mosquée, conduit la prière en commun. Au Maroc et en Tunisie, l'imam a un statut de fonctionnaire.

⇒IMAM, IMAN, subst. masc.
A. — 1. Titre donné en Islam sunnite au calife choisi non forcément parmi les descendants du Prophète, mais parmi les membres de sa tribu, alors qu'en Islam chiite la lignée des Imams ne peut être que celle des descendants d'Ali. Le premier dieu a été l'Iman Ali. Puis à sa mort, l'âme de Dieu est entrée dans telle personne (BARRÈS, Cahiers, t. 10, 1914, p. 384). Il fallait un imam pour renverser le chah, et les Iraniens l'ont inventé pour les besoins de leur cause. Ils ont tout investi sur la personne de Khomeiny et l'ont érigé à la dimension d'un mythe (G. ANQUETIL, La Terre a bougé en Iran, Paris, Hachette, 1979, p. 95).
2. Musulman capable de diriger la prière communautaire dans une mosquée. Ce que je ne puis admettre, c'est qu'ils ne respectent même pas les lieux sacrés où des musulmans se sont inclinés sous la voix des imans qui invoquaient Allah (DU CAMP, Nil, 1854, p. 38). Les imâms de la Mekke, immobiles et graves, Sont là, l'écharpe verte enroulée au front ras (LECONTE DE LISLE, Poèmes trag., 1884, p. 3). J'ai pour voisins, à droite et à gauche, deux bons vieux Turcs à grandes barbes blanches, dont l'un est iman de mosquée (FARRÈRE, Homme qui assass., 1907, p. 104) :
1. L'iman n'est point un prêtre, c'est simplement le plus savant et le plus vénéré taleb [écrivain public en Afrique du Nord] de l'assistance. Tout homme lettré peut servir d'iman : il doit simplement réciter la prière...
BARRÈS, Cahiers, t. 5, 1907, p. 174.
B. — P. ext. Chef d'une secte musulmane :
2. Les Malékites font une prière semblable, mais ils baignent d'eau le sommet seul de la tête, à l'endroit où pousse la mèche (chachia) que doit porter tout croyant. L'iman Malek, chef de cette secte, prétend que là finit le cerveau, et que la fraîcheur de l'eau, en y pénétrant, éteint les péchés et les pensées coupables.
DU CAMP, Nil, 1854, p. 32.
Prononc. et Orth. Iman : []; également imam (à titre de var. ds Pt ROB., Lar. Lang. fr.) : [imam]. Forme imâm ds LECONTE DE LISLE, loc. cit. Att. ds Ac. dep. 1762 sous la forme iman. Étymol. et Hist. 1. a) 1559 iman « ministre de la religion musulmane, qui préside à la prière dans une mosquée » (G. POSTEL, République des Turcs, p. 120 ds GDF. Compl.); 1697 imam (D'HERBELOT, Bibl. orientale, p. 491); b) 1771 iman p. ext. péj. « tout ministre d'une religion » (D'ALEMBERT, Lettre au roi de Prusse, 14 juin ds ROB.); 2. a) 1653 iman dans l'Islam chiite, titre de Ali et de ses successeurs (LA BOULLAYE LE GOUZ, Voyages, p. 45 : les douze Imants [sic] et p. 525 : Iman); b) 1697 imam titre du Prophète et de ses successeurs les califes (D'HERBELOT, loc. cit.); 3. 1721 titre des chefs de chacune des quatre grandes écoles juridiques et théologiques sunnites (Trév.); 4. 1752 iman titre de certains souverains musulmans, en partic. celui du Yémen (Trév. Suppl.). Empr. à l'ar. ' « celui qui se tient devant, président; sens 1a et 2 à 4 », dér. de 'amma « marcher en tête, présider » (LOK. n° 905; NASSER, p. 395). Fréq. abs. littér. : 102.
DÉR. Imamat, imanat, subst. masc. Fonction, titre ou charge d'imam. L'imamat peut se révéler d'un moment à l'autre dans un homme inconnu. Il y a certains signes extérieurs qui sont déterminés d'avance. Alors, cet homme-là sera le souverain légitime et la plénitude du droit lui appartiendra (GOBINEAU, Corresp. [avec Tocqueville], 1857, p. 286). [imama], [imana]. Att. ds Ac. 1935 sous les deux formes. 1res attest. a) 1697 imamat « dignité d'imam » (D'HERBELOT, Bibl. orientale, pp. 491-492), 1765 imanat (Encyclop. t. 8, p. 565a, s.v. iman), b) 1867 imamat « pays gouverné par un imam » (LITTRÉ); de imam, iman, suff. -at.
BBG. — JOURJON (A.). Rem. lexicogr. R. Philol. fr. 1917-18, t. 30, p. 61.

imam [imam] n. m.
ÉTYM. 1559, iman; arabe ‘ǐmām.
tableau Mots français d'origine arabe.
1 Fonctionnaire employé dans une mosquée comme chef de prière. || L'imam n'est pas un prêtre, mais un fonctionnaire laïc. || Pendant les prières, l'imam s'installe dans le mihrab.Fig. (au XVIIIe). Prêtre.
1 (…) les imans et les muphtis de toutes les sectes me paraissent plus faits qu'on ne croit pour s'entendre; leur but commun est de subjuguer, par la superstition, la pauvre espèce humaine (…)
d'Alembert, Lettre au roi de Prusse, 14 juin 1771.
2 (1721). Hist. Chef de l'une des quatre écoles de droit sunnite.
(1653). Titre donné au successeur de Mahomet et à ceux d'Ali, chez les schiites. Calife. || L'imam Khomeiny (ex-ayatollah).
REM. On écrit imam ou imâm; les spécialistes écrivent imām. La forme iman [imɑ̃] semble archaïque.
2 Ensuite l'iman et les autres ministres de la mosquée s'assirent en rond sur des tapis, sous la principale tente, et récitèrent le reste des prières.
A. Galland, les Mille et une Nuits, t. II, p. 352.
3 Un iman lui faisait de petits saluts du haut de son minaret.
J. Green, Journal, 7 janv. 1977, La terre est si belle.
3 (1752). Vx. Souverain du Yémen.
DÉR. Imamat.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Imâm — Imam Religion religions abrahamiques : judaïsme · christianisme · islam Cet …   Wikipédia en Français

  • imam — IMÁM, imami, s.m. 1. Preot sau prelat musulman; conducătorul rugăciunii colective într o moschee. 2. Titlu purtat de unii suverani musulmani (care deţin şi conducerea bisericii). [var.: imán s.m.] – Din tc. imam. Trimis de baron, 13.09.2007.… …   Dicționar Român

  • IMAM Ro.37 — IMAM Ro.37 …   Deutsch Wikipedia

  • imam — ìmām m <G imáma> DEFINICIJA 1. a. pov. (rij. neob.) predvodnik karavane b. islamski vjerski službenik, onaj koji predvodi skupne molitve [džamijski imam] c. onaj koji stjecajem okolnosti rukovodi skupnim klanjanjem namaza; ne mora biti… …   Hrvatski jezični portal

  • Imam — der; s, Plur. s u. e <aus gleichbed. arab. imām, eigtl. »Vorsteher«>: 1. a) Vorbeter in der ↑Moschee; b) (ohne Plur.) Titel für verdiente Gelehrte des Islams. 2. religiöses Oberhaupt (Nachkomme Mohammeds) der ↑Schiiten …   Das große Fremdwörterbuch

  • imam — imam; imam·ate; …   English syllables

  • imam — ► NOUN 1) the person who leads prayers in a mosque. 2) (Imam) a title of various Muslim leaders, especially of one succeeding Muhammad as leader of Shiite Islam. DERIVATIVES imamate noun. ORIGIN Arabic, leader …   English terms dictionary

  • imam — [i mäm′] n. [Ar imām, a guide, leader < amma, to walk before, precede] 1. the leader of prayer in a Muslim mosque 2. [often I ] any of various Muslim leaders and rulers: often used as a title …   English World dictionary

  • Imam — I*mam , Iman I*man , Imaum I*maum , n. [Ar. im[=a]m.] 1. Among the Mohammedans, a minister or priest who performs the regular service of the mosque. [1913 Webster] 2. A Mohammedan prince who, as a successor of Mohammed, unites in his person… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Imām — (arab., der Vorsteher), 1) türkischer Priester (vorzugsweise Dogmatiker); die I s, deren Kenntniß sich gewöhnlich nur auf das Koranverständniß erstreckt, versehen den Gottesdienst in den Dschamis (Moscheen), rufen die Moslems von den Minarets… …   Pierer's Universal-Lexikon